La Maison du Chocolat : Présentation des nouvelles collections à croquer

« Voici notre collection de Pâques. Et ceux-ci seront dans la collection Printemps-Été ». Des collections ? Des pièces en édition limitée ? Excusez moi, vous avez bien dit « plusieurs jours de fabrication » ? On parle toujours de chocolat ?

Oui, je le confesse, je me sentais un peu déphasée devant des chocolats présentés comme des robes de haute couture. Pour moi qui mange des Kinder Schoko Bons et des Léonidas à Noël, je me sentais un peu comme Anne Hathaway dans Le Diable s’habille en Prada, en train de chercher la différence entre une ceinture bleue et une ceinture bleue.

Coffret ile de beauté

Mais les noms « Menthe Népita », « Ganache Ampamakia » ou « citron Yuzu », un peu barbares et très obscurs à mes oreilles de néophytes ont pris tous leurs sens pendant la dégustation… D’accord, c’était le but de mon excursion. Les saveurs sont surprenantes et font découvrir des goûts chocolatés inconnus jusqu’alors. Les alliances sont également très réussies concernant les macarons agrémentés de ganache au chocolat. Le parfum Népita, mentholé et poivré, est une vraie réussite.

Quant à la vedette de la collection de Pâques, le mouton tout en chocolat (les sujets sont baptisés paritairement Frisoton et Frisette), il ressemble à s’y méprendre à Shaun, le mouton de dessin animé. En un peu plus enrobé… Tout est bon dans le mouton, son corps est rempli d’œufs pralinés, ses yeux attendrissants sont en chocolat et même les pâquerettes sont faites, pétale par pétale, en chocolat blanc avant d’être peintes à la main. Le décor est également comestible.

Ensemble moutons

Si ces moutons de Pâques semblent bien appétissants, leur prix en revanche pourrait bien pousser au régime : 57 euros le mouton, 120 pour le couple et la pièce géante de 6 kg, en édition limitée, se vendra 850 euros. Ce qui fait quand même 140 euros (minimum) le kilo de chocolat… Un coup à ne pas oser les manger.

En comparaison, la collection des chocolats et macarons Printemps-Été paraît un peu plus abordable. Certes, le macaron coûte 1,75 euro et les boites de chocolat s’échelonnent entre 14 et 36 euros. Pour ce prix là, vous n’aurez pas droit à de grands yeux attendrissants, ni à des pâquerettes comestibles peintes à la main, mais à des saveurs originales qui poussent les gourmands à devenir des gourmets. En tout cas, les chocolats à la menthe Népita ont été ma grande découverte. Je vais essayer de m’en faire offrir…

mouton seul

Moutons de Pâques : disponibles à partir du 8 mars

Coffret duo de ganaches Andalousie / Yuzu : disponible le 15 avril

Coffret découverte Ile de Beauté (mon préféré, avec de délicieux chocolats au miel et à la figue, ainsi que Menthe Népita) : disponible le 3 mai

Macarons d’été : disponibles à partir du 3 mai

Crédits photos : DR

Share
Ce contenu a été publié dans Découvertes. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>